Main

RETWEET FOR FREEDOM

La liberté d’expression est un droit et un outil fondamental pour la défense des droits humains. De nombreux gouvernements continuent de piétiner ce droit. Ils ont recours à la censure, la menace ou encore l’emprisonnement pour museler la parole des défenseurs des droits humains.

À l’heure où les réseaux sociaux deviennent une tribune pour les défenseurs des libertés, de nombreux pays comme le Bahreïn, les Émirats arabes unis, la Malaisie, bafouent les droits humains en emprisonnant des défenseurs au motif honteux d’avoir dénoncé sur Twitter des abus commis par leur gouvernement

C’est incroyable, mais aujourd’hui un tweet de moins de 140 caractères peut conduire un défenseur des droits humains derrière les barreaux

Avec son action RETWEET FOR FREEDOM, la FIDH entend sortir de l’oubli les défenseurs emprisonnés pour avoir tweeté. Nous avons besoin de vous !

Partager ces tweets c’est :

1/ S’opposer à la censure

2/ Mobiliser les décideurs politiques pour qu’un tweet ne puisse plus se transformer en années de prison.

Soutenez les défenseurs, retweetez leurs messages

Nabeel Rajab. Bahreïn - 6 mois de prison

Nabeel Rajab
Save the #Children , #Women & civilian from the war in #Yemen -war brings hatred , miseries & blood but not solutions http://t.co/wh5fniE9XM
27 March 2015

Nabeel Rajab
many #Bahrain men who joined #terrorism & #ISIS came from security institutions and those institutions were the first ideological incubator
28 September 2014

Depuis 2011, les autorités du Bahreïn harcèlent sans relâche Nabeel Rajab (président du Centre bahreïni pour les droits de l’Homme - BCHR, et secrétaire général adjoint de la FIDH). Le 14 mai 2015, une cour d’appel a confirmé la condamnation de Nabeel à 6 mois de prison ferme pour avoir "insulté les institutions publiques et l’armée" sur Twitter. Il a purgé la moitié de la peine, avant de bénéficier d’une amnistie royale. Le harcèlement à son encontre a repris le 13 juin 2016. Aujourd’hui derrière les barreaux, il risque d’y passer 15 ans pour d’autres tweets en faveur des droits humains.

4
3
0